Uncategorized

Inexorablement …

… le temps passe et il passe si vite !

2 ans pour la seule petite fille de la maison !!!

Et maintenant 2  ans et beaucoup de malice !

Souvenirs (vous n’êtes pas obligées de lire …)  :

Il y a 2 ans, elle nous faisait la surprise d’arriver avec tout juste un mois d’avance ( à 11h près, elle était considérée comme prématurée …). Bien sûr, ce fut dans la nuit que nous dûmes partir pour la maternité, un week-end très chaud comme celui-ci et bien sûr tous nos amis pouvant garder les garçons en attendant l’arrivée de la grand mère (qui est partie, rappelons le, plus de 2 h après notre coup de fil sans se presser …) étaient tous partis passer le week-end au bord de la mer … Charlotte, pitié, soit présente !!!!!

Zouu, on emmène toute la petite famille à la maternité, on arrive devant la porte des urgences de la clinique et là on constate qu’elle est fermée, on passe du côté jour, on fait les  4 portes avant que quelqu’un veuille bien nous répondre aux interphones que c’est encore à l’autre bout du bâtiment qu’il faut nous y rendre le tout à pieds en perdant les eaux et en ayant des contractions (sans oublier le futur Re-papa qui paniquait un maximum car le cadet avait mis seulement 20 min à naître) … Pour vous faire accueillir par un surveillant peu aimable, heureusement l’équipe de sage-femmes étaient très gentilles, pour vous retrouver dans une chambre plein sud (et les températures etaient identiques à celles de ce week-end) sans climatisation et une insonorisation inexistence avec une famille « tuyau de poil » bruyante dans la chambre à côté !

Ouf, la péridurale a fonctionné cette fois ! Un démarrage difficile et un passage en néonatologie obligatoire pendant que je reste toute seule en salle de travail sans nouvelles pendant 2 longues heures … ouf tout est rentrée dans l’ordre mais on reste toutes les 2 en haute surveillance encore qq heures en salle de travail !

Je passerai sous silence une certaine attitude familiale (trop la honte) !

De retour dans une chambre étouffante de chaleur sans clim, avec un bruit pire que dans un bistro de bas étage venant de la chambre d’à côté … 23h30 toujours une dizaine de personnes à côté à parler fort (dans un vocabulaire à vous faire pâlir certaines fois) , l’impossibilité d’ouvrir la porte fenêtre pour rafraîchir la chambre, ils fument tous sur le balcon commun (La clinique a soit disant signé la charte anti tabac mais pour ce qui est de l’application il n’y a personne) … 23h30 =>Je veux dormir, cela fait 48h que je suis éveillée … je me décide à appeler qq1 pour qu’elle demande gentillement de baisser d’un ton à côté et là JE VEUX RENTRER CHEZ MOI la puéricultrice me répond que je n’ai qu’à mettre des boules quiès !!! Le lendemain, on me refuse la sortie car ma fille a un mois d’avance, que je suis à risque, que j’ai 2 enfants à la maison déjà et que je ne pourrai me reposer (c’est plus calme chez moi que ce ne l’était avec l’insonorisation inexistence de ces locaux pourtant neufs !!! ) et surtout qu’ils n’ont personne pour me remplacer et payer la chambre. Puis, ce fut 2 jours d’angoisse avec des faux diagnostiques, du bruit, une chambre à 30°c et en plus lorsque n’en pouvant plus j’aérais, qu’une infirmière entrait, je me faisais enguirlander car cela sentait la fumée de cigarette et ce à cause d’à côté … un comble !

Mais ouf, dans la 3eme nuit, une lune ou je ne sais quoi à provoquer plusieurs accouchements => ils avaient besoin de la chambre et j’ai eu le droit de rentrer ENFIN au calme  et  au frais chez moi  !!! (Avec une petite fille couleur pêche  faute d’avoir pu profiter de la lumière du jour, ayant dû garder les volets fermés pendant mon séjour là-bas …).

J’adore ma petite famille, je déteste m’en éloigner mais quand votre séjour à la maternité (sachant que vous détestez à la base les locaux médicaux) est un calvaire, vous appréciez 1000 fois de rentrer chez vous !!!!

Non non je n’ai pas accouché à Paris, juste ici chez moi dans une clinique très recherchée où il faut vous inscrire avant même de savoir que vous êtes enceinte pour avoir une place … On ne m’y reprendra pas, je change de clinique mais je ne suis pas pressée d’y aller, croyez moi  ! J’ai pris au plus pratique pour Hom juste à côté de la maison et surtout de l’école pour les garçons … Tant pis pour les monstrueux dépassements d’honoraires dont ils sont les spécialistes … tant pis si lorsque mon aîné s’y était fait poser des aérateurs, l’équipe médicale fut vraiment peu aimable (et je suis polie) …  Je ne serai pas loin de chez moi pour rentrer précocement si tout va bien … Et si bébé boy a trop d’avance, j’opterai peut être pour les urgences du CHU … car je ne sais pas chez vous, mais ici, ils séparent bébé/maman si le bébé part au CHU, la maman reste en clinique,  et cela c’est plus que tout HORS CONCEPT pour moi (mon amie Julie a dû signer une décharge et sortir malgré une césarienne pour rentrer chez elle et aller voir son bébé parti au CHU à la naissance … J’admire le courage dont elle a fait preuve !!!).

Mais malgré ces souvenirs là, j’ai la plus adorable des petites filles et cette semaine, elle a eu 2 ans !!!

Publicités

5 réflexions au sujet de « Inexorablement … »

  1. OOhh ! Quel roman cette naissance…. heureusement, tous les enfants ne sont pas pareils, et les naissances non plus !!!
    Alors, un très joyeux annviersaire a ta jolie Ambre Anaé… Tu l’embrasses bien fort de ma part ! Elles est trop mimie sous son grand chapeau !!! Byzzz, Hélène.

  2. Happy 2 !!! très jolies photos , de beaux souvenirs malgré tout le contexte  » hôpital » qui souvent gâche bien ces moments les plus beaux!bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s